logo


La Guadeloupe va mal, les conditions de vie ne cessent de se dégrader pour de nombreux
guadeloupéens : Problème de l’eau , rare et quelquefois polluée, pollution des sols, embouteillage de
plus en plus nombreux, sous fond de chômage massif et de vieillissement de la population.
Aucun de ces problèmes n’est en passe d’être réglé, ce qui n’empêche pas les politiciens
professionnels, candidats a toutes élections de rivaliser de promesses qu’ils se savent incapables de
satisfaire..
Qu’ils soient anciens ou nouveaux, ils n’ont qu’une stratégie pour arriver au pouvoir et s’y maintenir à
n’importe quel prix. Pour cela ils utilisent deux méthodes qui ont fait leurs preuves pour des ambitieux
sans scrupules :

LE CLIENTELISME
Le clientélisme politique, comme le définit Anticor, repose sur un échange entre le « client » et
l’élu pouvant être résumés de la manière suivante: « Tu me donnes et je te donnerais. »
C’est l’idée d’un pacte implicite s’inscrivant avec, d’un côté, un apport de voix et parfois une aide
militante et, de l’autre, un emploi, un service ou encore une faveur : déclassement de terres
agricoles etc.. Quitte à grever d’une manière irreversible le budget des collectivités.
Il ne faut pas s’étonner alors de l’état e délabrement du pays et des déficits de la très grande
majorité des collectivités.
L ELECTORALISME
L’électoralisme caractérise par une orientation démagogique de la politique à l’approche d’une
élection, où l’on prend soin de flatter l’électorat, de mentir et de masquer la réalité. Les positions et
les programmes sont déterminés uniquement en fonction du gain électoral escompté.. Nous l’avons vu
aux dernières élections municipales, où la plupart des candidats voulaient « revitaliser le centre
bourg » , d’autres affirmaient le pouvoir de faire couler l’eau avec abondance dans les robinets.
Certains ont même osé parler de plan Marshall.
Non, cette politique, ne peut conduire la Guadeloupe et les guadeloupéens qu’à la catastrophe.
Actuellement, la Guadeloupe a besoin d’un langage de vérité et d’une mobilisation du peuple autour
d’un projet Alternatif . où les femmes et les hommes épris de justice sociale et de l’amour de leur
pays, apporteront leurs talents et leur générosité, pour une cause commune.

                                                      Alain  PLAISIR

                                                    Président du CIPPA

Laisser un commentaire