1–   Pourquoi la lutte contre les violences faites aux femmes nous concerne tou(te)s 

 Il faut avant tout reconnaître la place de la femme dans nos sociétés : jusqu’à sa dimension spirituelle, elle est l’un des 2 piliers de toute organisation sociale. 

Elle incarne l’aspect maternelle et naturant de tout notre environnement. 

Nous pouvons dire que sans cette reconnaissance, il ne peut pas y avoir de sociétés stables. 

Cela doit être intégré dans les programmes scolaires, ce qui aura pour résultat le respect de la femme. 

L’Ecosse vient de voter une loi unique au monde :”La prise en charge des tampons hygiéniques pour toutes les femmes”. Cela veut dire que par une telle loi, la société reconnaît la place de la femme : elle est à protéger et non à maltraiter.

A protéger d’une société pour l’heure trop machiste. 

2–   Comment puis-je apporter ma pierre à l’édifice et participer à la lutte contre les violences envers les femmes ?

 Je suis un homme. 

Comme pour l’enfance, il doit y avoir des structures protégées où une femme peut être prise en charge lors d’interventions rapides, encadrées par la loi. 

La loi doit elle-même évoluer et les professionnels intervenants doivent être spécialisés avec la nécessité d’agir en collaboration avec les associations qui restent des instruments de terrain. 

Par ailleurs, il faut reconnaître que les peines appliquées sont faibles. 

Il faut là aussi des juges spécialisés pour les jugements. 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire