Invitée par Guadeloupe 1ère TV et répondant à une question du journaliste sur la prochaine élection régionale de 2021, la présidente du Conseil départemental, a affirmé qu’il fallait une Alternative au président de région actuel.

En clair, le candidat ou la candidate de la fédération du parti socialiste français devrait succéder à l’actuel président de Région. Il se trouve qu’avant Ary Chalus, le couple Lurel/Borel-Lincertin a déjà dirigé la Région Guadeloupe pendant 12 ans et deux mandats. Pour quel résultat !

Qui peut dire que le peuple guadeloupéen a constaté un changement pendant ces 18 ans. Douze ans Lurel+six ans Chalus.

Pour résumer et définir l’ALTERNANCE, elle consiste en un changement d’équipes dirigeantes.

Il n’ a jamais existé pas de différences significatives entre les programmes de la majorité et de l’opposition.. Ni aujourd’hui, ni hier. Et les problèmes de la Guadeloupe : chômage, disparition de la base productive, transport, eau, dépendance accrue ….n’ont toujours pas été réglés, bien au contraire.C’est toujours la même politique

Une ALTERNATIVE à ce système à bout de souffle, c’est un mouvement politique qui choisit clairement la voie de la réorganisation de notre modèle économique et social, qui refuse la dépendance de la Guadeloupe et définisse de nouveaux rapports avec la France et l’UE. Qui prenne en compte la question de l’écologie et d’un tourisme intégré.

Enfin c’est un mouvement politique démocratique qui ouvre la politique aux ouvriers, aux techniciens, aux agriculteurs, et aux chefs d’entreprises. Bref à toutes ces femmes et à tous ces hommes qui sont actuellement dégoûtés par la politique politicienne.

La Guadeloupe a besoin d’un nouveau souffle qui passe par une réelle ALTERNATIVEAlternative que prône le CIPPA.

Alain PLAISIR

Président du CIPPA

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire