On parle souvent de la misère et du retard de la république d’Haïti en oubliant les sommes considérables  qu’Haïti a dû verser à la France pendant plus d’un siècle.

En effet,  la France accepta de reconnaître l’indépendance de l’île en 1825 à condition qu’Haïti accepte de payer «  une dette » de 150 millions francs-or, afin de dédommager les propriétaires d’esclaves.

Ce «dette» a été payé jusqu’au début des années  1950.

Grâce à des travaux d’économistes comme  Thomas Piketty, nous savons ce que représente cette somme de 150 millions de francs or, actuellement.

Des travaux récents ont démontré que 150 millions francs-or représentaient plus de 300% du revenu national d’Haïti en 1825, autrement dit plus de trois années de production.

Cette somme représentait 2% du revenu national français de l’époque, soit l’équivalent de 40 milliards d’euros aujourd’hui.

Pendant plus d’un siècle , de 1825 à 1950, c’est le prix que la France a fait payer à Haïti pour sa liberté. Cela a eut et a encore des conséquences désastreuse pour son développement économique et social.

 Alain PLAISIR

 Président du CIPPA

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire