Depuis quelques temps, nous entendons de la bouche de certains responsables   politiques  et économiques, une petite chanson : «  nous allons mettre en place un nouveau modèle économique ».

Cela devient le tube de cette fin d’année 2020.

Nous avons beau cherché dans leurs écrits ou leurs discours ce modèle économique, on n’y trouve aucune trace.

Nous connaissons à travers le monde quelques modèles économiques : Le Socialisme modèle cubain, le  communisme modèle Corée du Nord, le capitalisme d’Etat en  Chine, le modèle social démocrate dans les pays  scandinaves et enfin le modèle capitaliste libéral en dans la plupart des pays, notamment en France .

A  notre connaissance, le Département de la Guadeloupe n’a pas d’ autre choix que d’adopter le modèle français et cela jusqu’à la caricature.

 Nous le voyons avec le modèle administratif qui n’est qu’un parfait copié-collé du modèle administratif français :

  • Un préfet
  •  Une région,
  •  Un département,
  •  Des EPCI et des communes.
  •  Et  des chambres consulaires comme en France.

D’autre part, la Guadeloupe est une Région Ultrapériphérique  (  RUP)  de l’Union Européenne.

Les lois, règlements et directives sont votés et adoptés à Paris et à Bruxelles

Si le nouveau modèle économique consiste à émettre  des slogans comme « la souveraineté alimentaire », ou des mots comme « accompagner les entreprises… »  nous avons du mal à croire que c’est sérieux.

SOYONS CLAIRS,  LA GUADELOUPE DANS LE CADRE DÉPARTEMENTAL NE PEUT PAS ADOPTER UN NOUVEAU MODÈLE ÉCONOMIQUE, ELLE EST OBLIGÉE D’ ADOPTER LE MODÈLE CAPITALISTE LIBERAL QUE LUI IMPOSE SON INTEGRATION A LA FRANCE  ET À L’ UNION EUROPÉENNE  . Et cela jusqu’à l’absurde .

                                                                             Alain  PLAISIR

                                                                     Président du CIPPA      

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire