29/02/2024

Vu sur la toile

Pratiquement chaque jour, il y a des bons mots, mais aussi des atrocités que l’on lit sur les réseaux. Cette rubrique vous permettra de lire ceux-là, en vous dispensant de ceux-ci. Le CIPPA n’assume pas la responsabilité des propos qui sont souvent rédigés de façon anonyme. Le fait de les rapporter ne nous engage pas. Le CIPPA voulant simplement éclairer ceux qui consultent ce site.

Vendredi 24 mars 2023

” L’ essentiel est sans cesse menacé par l’insignifiant”. Laisser dire et continuer à faire.

(…) L’autonomie est un moyen et non une fin en soi. Un moyen pour permettre un développement réel du territoire en ayant la maîtrise réelle pour mettre en valeur ses potentialités. Cela permet d’envisager un changement de paradigme pour créer une dynamique nouvelle. Cela ne doit pas être un totem non plus. La question essentielle est ce que la Guadeloupe fera de ce moyen et qu’est-ce que ce moyen permettra de faire .

(…) C est plutôt une étape nécessaire qui tient compte du temps présent, de la situation du pays, et du monde.

(…) La situation de la Guadeloupe aujourd’hui n est pas celle de la Guadeloupe des années 60, 70 et même début 80. Les réalités sont différentes.
Les soi-disant indépendantistes à travers le discours d’un certains nombres de personnes sont en réalité des conservateurs qui ” slogannent” pour exister. Le reste est sans importance. Toute personne qui pense réellement Guadeloupe ne les écoute même plus

A la limite il ne faut même plus en parler et les laisser s’éteindre comme la flamme d’une bougie qui arrive fin de vie”.

Robert VALERIUS

Dimanche 20 mars 2023

Le Kolektif défense environnement Sud Basse-Terre est créé avec le CIPPA

A lire dans Nouvelles Semaines : action du Kolektif défense environnement Sud Basse-Terre présent sur le marché de Rivière Sens.

1er février 2023

Michel CORBIN

“Bonjour Alain
Je t’ai écouté ce matin avec beaucoup de « Plaisir »😂😂😂
Je suis d’accord avec toi pour la carrière de GOURBEYRE qui visible depuis la Préfecture massacre le paysage de manière irréversible
Par ailleurs je constate aussi dans les grands fonds Sainte anne un massacre à plus petite échelle avec plusieurs carrières sauvages !!
En partant de Ffrench Sainte Anne vers PaP il est facile de les voir sans descendre de voiture
Je pense que l’Etat laisse faire là aussi
Ami
Bon courage et bonne semaine”
Michel CORBIN

Mardi 22 février 2023

Patrice LEFEBVRE

Bien sûr qu’il faut des partis et des syndicats.
Mais où voit-on une réelle opposition à ce gouvernement qui, casse tous les acquis, qui asservit et mutile son peuple, qui le mène à la guerre, le méprise, qui use de la force …la liste est longue…
La plupart des partis, soi-disant d’opposition, ne sont que dans les apparences et participent au système !

Bernard LECLAIRE

Patrice parlait des pseudos partis politiques qui gouvernent depuis de longues années et qui ne font rien pour changer vraiment de paradigme.
De même, si j’ai bien compris, il rejette aussi cette opposition ramollie et laxiste qui ne dénonce pas assez franchement le statuquo. Il est pour un changement de fond en comble du système en place. Loin de lui un tyran ou un homme providentiel. Il est vrai que les oppositions classiques n’ont rien apporté de nouveau sous le soleil.
Marine le Pen n’est sûrement pas une option, la France a besoin de renouveau, la Guadeloupe aussi, tout en étant républicain, il faudrait tout de même porter quelques sévères transformations dans ce système.
Plus d’égalité, plus de partage des richesses … une économie bien plus nationaliste, moins euro-centrée en accordant plus d’autonomie aux Régions et aux Outre-mer. Les populations en ont marre de tous ces changements de rien, dans la continuité de toujours les mêmes qui profitent !
On peut comprendre cette exaspération ! Pour vaincre ce chaos il nous faudra l’union et la persévérance. Fos.

Vendredi 17 février 2023

Costa-Rica, un pays d’énergie verte et renouvelable

Voilà ce qu’il faut pour la Guadeloupe, au lieu de produire de l’électricité dans des centrales thermiques comme à Jarry alimentées au fioul qui nous coûte cher, qui polluent et accroît notre dépendance aux importations.

Super sauf pour la voiture électrique qui à terme est une inepties, qui vas nous coûter cher.

voir la vidéo : https://fb.watch/iK3OMWmbnE/

Mardi 15 février 2023

Bernard :

Voilà la Guadeloupe d’aujourd’hui !
Comment les Guadeloupéens font pour accepter une telle décadence de leur Pays ? Rien ne fonctionne ici, un soulèvement en masse s’impose. Il faudrait une journée île morte afin d’aller camper devant la Région – la Département et la Préfecture pour exiger un état de marche normale de cet Archipel ! J’espère que les parents des malades décédés face à l’entrée des urgences du CHU porteront plainte pour non assistance à personne en danger. Ce pays devient une honte à ciel ouvert.
Le CIPPA va lancer un Communiqué de protestation.
BL.

Patrice :

Triste réalité !
Il faudrait peut-être que beaucoup plus de gens s’interrogent sur leur mode de fonctionnement dans un monde bourré d’innovations (scientifiques, médicales…) soi-disant pour le mieux-être de chacun(e), et où de plus en plus de troubles apparaissent, et notamment au niveau de la santé ( explosion des cancers, d’Alzeimer, de l’autisme, problèmes psychologiques…).
La nourriture industrielle, avec tous ces additifs, y est manifestement pour beaucoup ! Et l’on veut y rajouter des poudres d’insectes dont on ne pourra contrôler la véritable composition…

Pitoyable constat de ce pays que nous aimons tant, et surtout certains en période électorale…
Je n’ose rapporter les propos de personnes bien placées dans certaines administrations, l’incompétence de certains mis en place par favoritisme, créant des dysfonctionnements, alors qu’il y a tant de gens compétents écartés du sérail.
Chaque citoyen est en droit voir en devoir, de demander des comptes…

Diane :

Le CHU a été condamné en juillet 2022 à 200000 euros d’amende avec sursis our deux homicides involontaires, ayant violé les obligations de sécurité et de prudence qui lui incombe. Cela ne s’ébruite pas mais ils ne tirent aucune leçon de tout cela … ma mère est restée récemment toute une nuit dans un couloir aux urgences sans qu’on s’occupe d’elle. Elle était en pleine crise hépatique sans aucune prise en charge contre la douleur .Et lorsqu’on voit toutes ces personnes autour de soi en souffrance , c’est l’apocalypse !

Samedi 11/02/2023

Bernard :

Toute volonté politique passe au delà des faits. Quand on veut on peut. On fait volontairement la sauvegarde des intérêts de ceux qui détiennent les 90% des monopoles. Il y a, par conséquence, seul un changement radical de statut qui pourra réellement remettre tous les éléments à plats et repartir sur des bases plus équitables. Le changement statutaire en PTOM ne sera pas uniquement une vision économique, elle sera fondamentalement une redistribution des chances et des opportunités pour toute la population. Il s’agira d’abord d’une vraie révolution sociale et culturelle. A condition que les Guadeloupéens puissent comprendre la portée d’un tel changement !
Fos pou nou.

Alain :

[08:13, 11/02/2023] Plaisir Alain: Notons que l article 410.2 du code du commerce est déjà appliqué pour réglementer le prix du riz à la Réunion. Et pour les carburants aux Antilles Guyane pour les carburants ( qui sont actuellement pas plus chers qu en France) .
[08:49, 11/02/2023] Plaisir Alain: PAS DE SOUS ?
Le gouvernement veut abaisser le poids des dépenses de retraites, sous prétexte que le pays ne peut pas les financer. Il n’y a pas non plus d’argent pour les hôpitaux. Soit !
Mais en même temps le ministre des armées prévoit que les dépenses militaires, déjà considérables, auront doublé entre 2017 et 2030

Robert

Une commission d’enquete est un moyen qui peut pousser le gvt a agir. C est en cela que c est intéressant. Souvent des textes existent mais ne sont pas appliqués. Lorsque la commission d’enquete parlementaire s’intéresse à la question,elle peut inciter sinon pour certaines situations, quasiment mettre en demeure l executif d’agir . Tel est le cas aujourd’hui même si les textes existent ce qui n est pas contestablr

Vendredi 10/02/2023

Le phénomène sargasses 2023 semblerait être connecté à 2 facteurs connus. La déforestation amazonienne couplée à l’utilisation massive d’engrais depuis 2009. Et les courants marins ascendants venus d’Afrique de l’Ouest. L’océan se serait enrichi en nutriments via le fleuve Amazone.

ON SE BAT BIEN POUR UN FANION; POURQUOI PAS POUR TIRER PARTI DES SARGASSES

Le propre de l’homme caraïbéen, specificité héritée de l’histoire est la RÉSILIENCE.
En l’espèce, les sargasses peuvent représenter un enrichissement. Pour celui qui veut s’en sortir.
Plusieurs opportunités sont offertes, dont le biogaz.
Ainsi les sargasses, comme toutes les matières organiques, possèdent un fort potentiel énergétique. Le procédé breveté, nommé Biogreen®️, permet par diverses réactions comme la pyrolyse, la torréfaction ou la gazéification, d’exploiter les pouvoirs calorifiques de matières comme la biomasse.

UN PROCÉDÉ UTILISÉ AU MEXIQUE ET À SAINT-DOMINGUE ENTRE AUTRES

La réaction de pyrolyse est provoquée par chauffage à haute température et en absence d’oxygène, donc sans combustion. Au-delà d’une certaine température, la matière se décompose chimiquement et se transforme en d’autres produits : des gaz, des liquides ou des solides.
Mais, pour récupérer le pouvoir calorifique des sargasses, principalement sous la forme d’un gaz, une simple réaction de pyrolyse n’est pas suffisante, il a donc fallu aller plus loin en réalisant une pyrolyse à très haute température et toujours sans oxygène. Ce traitement thermique (plus de 800°C), réalisé grâce à un équipement unique, la Spirajoule®️, permet d’obtenir un gaz de synthèse appelé « syngaz » composé de méthane et d’hydrogène.

LE SYNGAZ

Ce syngaz est ensuite nettoyé grâce à différentes étapes de filtration, d’épuration et de condensation. L’objectif de cette étape cruciale est d’éliminer les poussières, les particules fines, les acides gras de type goudron, les gaz condensables ainsi que les molécules indésirables telles le chlore et autres polluants. Le gaz est doncpurifié, rendu non toxique et peut-être utilisé comme carburant dans des moteurs ou turbines capables de produire de l’électricité.
Éric Hersilie-Héloïse

/

Vendredi 3/02/2023

Les conditions pour approcher de l ‘Autonomie c’est justement l’autonomie pour mettre en place les mécanismes douaniers et fiscaux pour permettre la Préférence Guadeloupéenne. Dans le cadre départemental actuel avec le libre échange que nous impose l’Union Européenne, il n y a aucune chance que nous produisions suffisamment pour satisfaire la demande.

Mais Darmanin provoque les élus qui ont refusé la perche tendue par le Cornu le ministre de l’outre mer précédant Carenco

HONTE A DARMANIN
Se faisant le relais des lobbies de l’importation, le ministre des outre-mer accuse l’octroi de mer d’être responsable de la vie chère en Guadeloupe. Et pourquoi pas la TVA , et pourquoi pas les marges abusives des importateurs, comme cela a été dit dans le fameux rapport de l’Autorité de la concurrence de 2009. Ce rapport affirmait que la vie chère était causée : « par les marges abusives des importateurs ». Et concernant le marché de l’automobile : « une famille détient le quasi monopole des concessions automobiles. Et un autre rapport , celui du Sénat disait à peu prés la même chose.
Le 3 février Alain PLAISIR

Jeudi 2/02/2023

PRODUCTION LOCALE ???
Et il raisonnable d’appeler production locale des jus de fruits issus de concentrés en provenance de France ou d’ailleurs ?. Ou encore le café venu d’ailleurs et simplement torréfié en Guadeloupe ? Le vrai développement viendra d’une production agricole en Guadeloupe pour alimenter une industrie agro alimentaire. Au lieu d’une relation verticale avec la métropole, substituons les relations verticales entre les unités de production de la Guadeloupe. C’est à ce prix là qu’il y aura un vrai développement.
Le 2 Février 2022

Les relations horizontale entre les unités de production..

Mercredi 1er février 2023

Triste constat d’une société consumériste !
Doit-on se targuer d’une énième déchetterie ???
Réduire, voire interdire, le jetable. Tous ces récipients qui souvent finissent dans la Nature. De moins en moins d’endroits ou l’on peut consommer autrement que dans du carton ou des plastiques !
Revenir aux consignes.
Interdire, ou diminuer drastiquement, l’importation de certains produits.

Il me semble qu’il y a beaucoup de choses qui fonctionnaient très bien auparavant….🤔
…et dans bien d’autres domaines !

Difficile d’oublier ! 😉😁

Patrice LEFEBVRE

BOUCLIER QUALITE PRIX PLUS

Encore une fois le prix des carburants augmente !
Les « Boucliers Qualité Prix + » et autres déclarations ministérielles et préfectorales sur la lutte contre la vie chère sont-elles crédibles ?

Ce n’est pas la taxation douanière qui fait varier le prix du carburant , c’est le prix du baril qui suit l’évolution internationale. La taxation douanière est spécifique c’est à dire au volume vendu (nombre d’hectolitres). Le décompte essentiel il est au chargement des camions citerne qui est automatiquement transmis aux bases de données pour établissement des déclarations de mise à la consommation decadaires ou mensuelles. Bien entendu toute la procédure est cautionnée en due et bonne forme.

L

.

.

.

Print Friendly, PDF & Email