19/06/2024

Non à la construction d’un Collège général sur ou à côté du site de “La Mare au Punch” de Pirogue, Marie-Galante

Read Time:4 Minute, 9 Second

/

JEAN GIRARD écrit à BERNARD LECLAIRE

Marie-Galantais,  

Guadeloupéens !

Cher Bernard…

Ainsi donc, comme tu le décris dans ton dernier cri de colère, la gravité de la situation de notre Pays Marie-Galante est ni plus ni moins l’œuvre et le lourd passif des équipes des années 1989/2014 … ils ont installé une représentante de leur choix. 

Pour l’heure, ils se taisent, ils se planquent, ils complotent AN BA FÈIYE (en silence).

Ce sont ces gens-là, comme tu n’as cessé de le dire, de l’écrire, qui sont la cause de cette catastrophe qui nous est tombée dessus.

Cher Bernard,

L’heure n’est plus au constat. Il faut agir. Il faut s’organiser. Tu en as la capacité, car ces gens-là, quoi qu’ils disent, quoi qu’ils manigancent, se retrouveront ensemble demain pour poursuivre leur règne… parce qu’après le grand-père, le père, après le père, le fils, après le fils, le petit-fils, puis la fille, la petite fille et ainsi de suite… !  

Ça suffit ! Refusons de leur faire confiance. 

TEL PÈRE ! TEL FILS ! Comme tu l’as si bien décrit.

Cher Bernard, prends tes responsabilités. 

Tu peux le faire…

Pour l’heure il y a une urgence :

La MARE AU PUNCH.

SACRILÈGE !

La MARE AU PUNCH BIENTÔT PROFANÉE.

Un immeuble de la discorde contesté par les Saint-Louisiens, contesté par les Capesterriens, contesté par des Grand-Bourgeois, sera construit sur le site historique de la Mare au Punch à Pirogue. 

DÉCISION SOLITAIRE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL ET DE LA MAIRE DE GRAND-BOURG.

PIROGUE ?

Lieu de marronnages, lieu de révoltes, lieu de luttes syndicales des petits planteurs, puis, lieu de résistance de la Maison Familiale Rurale de Pirogue.

Saint Jean Alonzo, Jean-François Germain, Gontran Créantor, Thionville Korval, Éloi Le Bon Chasselas… des noms qui sonnent et résonnent encore et pour toujours dans nos mémoires…

Et, Quid du lolo de Josepha Moysan ?

Et, Quid de la maison d’Alexandre Nagau ?

Et, Quid du terrain de Robert Ibalot ?

La Maison Familiale Rurale de Pirogue : Bouclier, fourche de défense des cultivateurs et semence de leur pérennité. Bouclier brandi et poussé par des derniers grands hommes de la Terre Marie-Galantaise, pendant 60 années derrière le Grand THIONVILLE KORVAL. 

La Mare au Punch ?

La Mare de toutes nos mémoires, c’est le TOTEM, le PANTHÉON de L’ESPRIT de rupture, de résistance, de solidarité, et de Liberté de notre peuple.

C’est ici, là, que le 27 septembre 1981 qu’autour de la Mare, nous avons célébré avec le peuple notre victoire et symboliquement, nous avons brisé un tonneau de rhum que nous avons fait flamber.

Ce tonneau de rhum avait été offert par Madame et Monsieur Auguste LECLAIRE. Ta mère et ton père.

   LA MARE AU PUNCH, C’EST LE MYTHE FONDATEUR DE NOTRE RÉCIT NATIONAL.

Bientôt, nos ancêtres seront piétinés, “bulldozérifiés”, transformés en tuf, en remblais, en ordures.

CONSTRUIRE LÀ ?

Il y a mille lieux à St-Louis pour construire…, nous trouverons ce terrain…

CONSTRUIRE LÀ ? 

Il y a mille lieux à Capesterre pour construire…, nous trouverons ce terrain… MAIS CONSTRUIRE SUR LE SITE DE LA MARE AU PUNCH… C’EST NON !

                                  NOUS NE POUVONS L’ACCEPTER !

                                                 A PA LA MINM’ !

Ainsi, sachant ton grand attachement à ce Panthéon TOTEM de notre histoire et ton engagement fort dans ton long combat pétri de conviction, de dignité, pour l’affirmation et la reconnaissance de l’identité de notre Peuple, de notre Pays, je fais appel à toi, KÔNGO afin que tu puisses prendre l’initiative de la création, en urgence, d’un Comité de défense du site de La Mare au punch en vue d’une large sensibilisation de notre Peuple à son Devoir de Mémoire, pour le respect de nos dignes et valeureux ancêtres… car “Toutes catastrophes auxquelles nous assistons, viennent de la quantité de nuits qui pèse sur les paupières du peuple… “.  (Hégésippe Jean Légitimus).

Une action s’impose. Un rassemblement sur le site de la MARE AU PUNCH pourrait être envisagé le 26 mai 2023, suivi d’une conférence que tu prononcerais, toi l’auteur du roman de la Mare au Punch.

Je serai à tes côtés pour crier :

NON ! 

PAS LÀ.

NON ! NON ! NON ! 

A PA A PIWOG POU FÈ SA.

NON ! NON !

PAS EN FORCE… car : “Il n’y a de puissance que dans la relation, et cette puissance est celle de tous. Toute Politique sera ainsi estimée à son intensité en relation. Et, il y a plus de chemins et d’horizons dans le tremblement et la fragilité que dans toute-force.” 

(E. Glisssant P. Chamoiseau.)

RESPEKTÉ PIROGUE !

*VIVE MARIE-GALANTE DEBOUT ! *

Fraternelles amitiés. 

Grand-Bourg, le 13 mars 2023

Jean Girard

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Print Friendly, PDF & Email
Previous post Réflexions sur le « rêve » guadeloupéen
Next post Pétition : NON AU COLLEGE UNIQUE SUR LE SITE LA MARE AU PUNCH – MAINTIEN DES 3 COLLEGES DE M/GALANTE