« Dieu créa le monde en 7 jours. Quelques années plus tard, survint l’homme d’affaires avec son agenda bien à lui : transformer le monde entier en marchandise et proclamer enfin le marché total….. »
En effet, plus rien aujourd’hui ne semble échapper au destin de marchandises : l’eau, la santé, l’éducation, les gènes, les connaissances, les biens les plus essentiels à la vie sont désormais accessibles aux plus offrants, qu’adviendra-t-il aux sociétés, si le BIEN COMMUN devient accessibles à a voracité des capitalistes.
Avec leurs gouvernements, ils ont aboli les frontières, harmonisé les règles, transformé le monde en un vaste marché, que certains appellent gentiment la mondialisation.
C’est ainsi, qu’on a privatisé les vapeurs chaudes qui sortent des entrailles de la Guadeloupe, sans que cela n’émeuve grand monde.
Les citoyens ont été tellement formatés, que beaucoup n’ont pas compris, encore maintenant, que la bataille qui a été menée en 2016, par une poignée de Guadeloupéen, contre la vente de la centrale géothermique, dépasse le cadre d’une question de redevance, que les capitalistes voudront bien accorder, comme un pourboire, à la commune et à la Région.
C’est parce qu’ils n’ont pas compris les enjeux, que la municipalité de Bouillante, qui était favorable à la vente, est réduite aujourd’hui à dire merci pour une poignée d’euros et que la Région, dans sa grande générosité , vient d’accorder une exonération d’octroi de mer ( c’est-à-dire, un avantage fiscal) à l’acheteur de la centrale géothermique, pour l’achat de ses pièces détachées..
Alain PLAISIR
Président du CIPPA

Publié dans : BLOG

Laisser un commentaire