logo

Capture d’écran 2015-06-17 à 01.51.43

YEUX DANS LES YEUX AVEC J-L MELENCHON !

Dimanche 18 décembre 2017, lors d’une brève rencontre à l’aéroport avec le candidat à la présidentielle Jena-Luc Mélenchon, le président du CIPPA lui a dit que son constat concernant le développement endogène et plus particulièrement l’autonomie alimentaire ne serait qu’un vœu pieux, si le cadre juridique actuel de la Guadeloupe : département et région européenne perdurait. C’est pour cette raison que le CIPPA lutte pour que la Guadeloupe obtienne un statut d’autonomie et plus précisément un statut de PTOM. Jean-Luc Mélenchon a exprimé son désaccord avec cette option politique. Qu’importe ! Il appartient aux guadeloupéens de définir, eux mêmes et pour eux-mêmes, leur modèle économique. En bref, oui à la coopération entre les peuples, oui au respect mutuel et non au paternalisme ! Sachant que tout homme de bonne foi peut évoluer, le président du CIPPA lui a offert, pour alimenter sa réflexion sur la Guadeloupe, deux livres, dont la PREFERENCE GUADELOUPEENE. Notre combat continue !

Macron s’invite à un Chanté Nwèl. Y a bon banania ! Punch, accras , boudins, zouk aux Abymes pour le candidat à l’élection présidentielle. On se croirait revenir aux pires années du doudouisme. Invité par le président d’Eko Zabym, jeune politicien aux dents longues, l’inspirateur de la loi El Khomri de sinistre mémoire, s’est fendu d’un : « Mwen kontan wwé zot » devant une centaine de guadeloupéens, en délire. Il faut dire qu’il y avait bwè é manjé, sans modération. MACRON accueilli comme un sauveur, nous avons peine à y croire. Il ne faut pas s’étonner après, que les responsables français nous prennent pour des assistés, et la Guadeloupe pour une danseuse…

Fillon CACHE SON JEU. Devant la levée de boucliers qu’a suscitée sa promesse de campagne de « focaliser l’assurance publique universelle (les remboursements de la sécu) sur des affections graves ou de longue durée, et l’assurance privé sur le reste », Fillon a fait disparaitre de son site cette proposition. Mais ne nous faisons aucune illusion, c’est reculer pour mieux sauter. En effet , cette mesure que beaucoup attribuent à Henri de Castries, président de l’assurance AXA, va tout à fait dans le sens du programme ultralibéral de Fillon.

PRIMAIRES DE LA GAUCHE. Comme les 7 mercenaires, ils sont sept, six hommes et une femme. Quatre anciens ministres, deux écologistes et une du parti radical. Rien de nouveau. Pendant que tout ce beau monde va « s’étriper » tout au long de ces 5 mois, le CIPPA, va continuer son travail politique, dans l’unité la plus large, pour que les Guadeloupéens prennent en mains leur destin.

KOKIYOKO Bulletin d’informations n° 00

Bougofone: 0690.61.95.91

Intewnet: www.cippa.gp

Facebook: www.facebook.com/guadeloupe.cippa

 

Laisser un commentaire