Dans un communiqué un ancien président de région affirme sa volonté  de rassembler toutes les forces socialistes, nationalistes, patriotes,  écologiques, société civile pour … l’ALTERNANCE.

A une autre époque, il aurait parlé de rassembler les forces progressistes. Mais enfin !  Ne soyons pas mesquins, l’essentiel c’est l’ALTERNANCE. C’EST-A-DIRE FAIRE LA MÊME POLITIQUE EN CHANGEANT SIMPLEMENT L ES HOMMES 

On dirait un jeu de chaises musicales. Pour faire simple, « tu as pris ma place, tu vas me la  redonner . sois  sympa  !

OK, tu as fait un coup, six ans ça suffit. La prochaine fois se sera  ton tour, tu pourras faire un autre  coup.

Ainsi, si nous sommes  malins, nous pourrons faire 12 ans chacun. Et après nous le déluge. ! »

C’est ainsi que les deux protagonistes de 2015, pensent nous proposer le même scénario.

Ils ont tout prévu,  sauf l’irruption des guadeloupéens dans les affaires qui les concernent.

Les Guadeloupéens sont fatigués de ces jeux de pouvoir, alors qu’ils souffrent dans leur quotidien de 30 ans d’incurie, de gabegie et de corruption. Toujours avec les mêmes. 

Ils ne veulent plus,  simplement , d’un changement d’hommes et de femmes, mais d’une révolution pacifique, de la mise en mouvement des paysans, des artisans, des ouvriers, des artistes, des intellectuels, des jeunes et des moins jeunes, des femmes et des hommes autour d’un projet mobilisateur. 

LE PIRE C’EST QUE RIEN NE CHANGE !

 Alain   PLAISIR

 Président du CIPPA

Laisser un commentaire