Alors qu’il y a peine 3 jours, de nombreux guadeloupéens avaient une pensée émue  pour Delgrès et  son sacrifice sur les hauteurs de Matouba,  on aurait pu s’attendre que cet esprit de résistance soit encore présent  dans toutes les têtes. Hélas !  Hélas, pendant que des guadeloupéens luttent, pied à pied, des mois,  pour que la centrale géothermique de Bouillante reste dans le patGéotherrimoine de la Guadeloupe ; nous avons entendu, avec tristesse, des responsables du syndicat CGTG se réjouirent, ce jour, sur les ondes de RCI, du rachat de la centrale géothermique de Bouillante par un groupe Israélo américain. Tout cela, dans un parfait consensus avec le directeur  actuel de la centrale et de toutes les forces qui veulent dépouiller la Guadeloupe. Triste opération !

En cela, ils font semblant d’ignorer que la géothermie est un bien commun des Guadeloupéens et qu’elle ne peut être livrée ainsi  à la rapacité d’une entreprise privée, dont le seul souci est de faire du profit  à partir de  cette richesse naturelle de la Guadeloupe.

Ils font semblant d’ignorer que pendant plus de 30 ans, l’argent des guadeloupéens a été investi, en pure perte, dans cette entreprise

Ils font semblant d’ignorer  les nombreuses Zones d’ombre qui entourent ce dossier !

Il s font valoir comme seul argument, qu’ORMAT va investir pour développer la centrale et la Côte sous le vent, comme s’il s’agissait d’une association  à but  philanthropique.

Nos amis de la CGTG, semblent  avoir une bien courte mémoire, ils ont déjà oublié comment les patrons suédois qui ont acheté l’hôtel Fort-Royal à Deshaies,  ont licencié les salariés guadeloupéens pour mettre à leur place de  bons suédois, en vertu du principe «  qui paie décide »

L’HISTOIRE JUGERA !

Alain PLAISIR

Laisser un commentaire