Capture d’écran 2015-05-30 à 22.34.47

Face à l’intransigeance et au chantage permanent du FMI, de la BCE et des gouvernements européens, le Premier Ministre Grec avait refusé tout ultimatum et décidé de convoquer un référendum le dimanche 5 juillet 2015 pour redonner la parole au peuple.

Le choix proposé par le gouvernement Syriza est de refuser de céder au chantage de l’austérité sans fin en restant pleinement partie prenante d’une construction européenne.

Malgré une propagande éhontée pour le oui orchestrée par Bruxelles Berlin et la grande bourgeoisie grecque, le peuple grec a voté massivement Non à l’austérité et au chantage. Le CIPPA salue la 2ème victoire d’Alexis Tsipras et de son gouvernement.

Une leçon à retenir, pour les faux et vrais naïfs, qui ne veulent retenir que les fameux fonds structurels européens, dont nous serions, disent-ils, des heureux bénéficiaires, grâce la philanthropie de « nos amis » de l’Union européenne. Plus que jamais, le CIPPA affirme la nécessité d’un statut de PTOM, pour établir de nouveaux rapports avec l’Union européenne, qui nous exempteraient des contraintes du grand marché européen.

Po/le BP

Le Président

Alain PLAISIR

0690 6195 91

Laisser un commentaire