Après avoir enquêté, nous sommes en mesure de vous révéler,  enfin, les dessous de l’affaire de la centrale géothermique de Bouillante, que le gouvernement Hollande-Macron a vendu à une société américano-israélienne.

Depuis sa création en 1995, c’est la société géothermique de Bouillante qui était propriétaire du site. A l’époque EDF possédait 60% de la société et le BRGM possédait les 40% restants.

Le coût de la production était de 141 euros le MWh, or EDF client achetait entre 103 et 130 euros. D’où le déficit ( provoqué et volontaire) que la cour des comptes des dénonçait dans un rapport de 2014. Il faut noter que dans le même temps  les couts de production des centrales Diesel d’EDF tournaient autour de 150 euros et étaient rachetés par EDF jusqu’à 250 euros.

Il suffisait donc, simplement,  à EDF de racheter l’électricité de Bouillante à 141 euros pour que la centrale passe de déficit à excédent .

Mais comme, il fallait absolument vendre   la centrale géothermique de Bouillante à une entreprise privée, le déficit a été provoqué et entretenu. Conclusion, la centrale a été vendue , pour une bouchée de pain ( 50 millions, payables en 2 fois) à  l’entreprise américaine Ormat. Technologie, qui a tout de suite signé un contrat avec EDF pour la vente à 170 euros le MWh.

Depuis, plus de déficit,  Ormat fait d’énormes bénéfices, sans verser une 1 centime de redevance aux collectivités de la Guadeloupe ( commune de Bouillante et Région). Et l’Etat a encaissé 50 millions.

Ainsi va la Guadeloupe, où, nos richesses sont bradées sur l’autel du profit des autres . Vivement un vrai pouvoir Guadeloupéen pour décider en  Guadeloupe, pour les Guadeloupéens

  Alain PLAISIR 

 Président du CIPPA

Laisser un commentaire