Soutien aux mobilisations impulsées par les indignés espagnols

Depuis deux semaines, des rassemblements ont lieu chaque jour sur les places des villes espagnoles. Ces rassemblements étaient initialement axés sur des mots d’ordres de lutte contre la précarité et les coupes budgétaires dans les services publics. C’est maintenant la revendication de la « démocratie réelle maintenant» qui prend le dessus. Cette mobilisation essaime dans plusieurs pays européens.

Ce que souligne le mouvement espagnol, comme c’est le cas en Guadeloupe depuis 2009, c’est une absence de perspectives, pour les jeunes mais aussi pour l’ensemble des citoyens. Le chômage augmente, et les pouvoirs – centraux et locaux – amusent la galerie avec des forums des métiers et autres plans jeunes.

Cette insurrection pacifique illustre également la prise de conscience que la vraie source des problèmes – en Espagne, en Guadeloupe, comme dans le reste du monde – réside dans un système qui n’a d’autres finalités que le profit d’un très petit nombre, un système qui utilise les politiques publiques au bénéfice des intérêts particuliers, au détriment de l’intérêt général.

C’est la généralisation de cette prise de conscience qui permettra de régler les problèmes de notre temps qui sont communs à l’ensemble du genre humain, de Pointe-à-Pitre à Tunis, de Madrid à Ouagadougou.

Le CIPPA s’inscrit dans la lutte des « indignés » du monde entier et apporte son soutien fraternel aux mobilisations en cours en Espagne.

 

Laisser un commentaire