logo

Capture d’écran 2015-06-17 à 01.51.43

La Région Guadeloupe, vient de voter en deux fois (Budget primitif et Budget supplémentaire) 125 millions d’euros d’emprunt, ce qui est considérable, quand on sait qu’un budget annuel régional est en général d’environ 500 millions d’euros. Comme nous l’avons expliqué dans un de nos textes, le budget 2015, est surtout un budget électoraliste. Sinon, comment expliquer que le président de région attende la dernière année (année des élections régionales) de son mandat pour faire ce colossal emprunt.

Malheureusement pour nous, c’est fait. Dès l’année prochaine les Guadeloupéens devront commencer à rembourser cet emprunt, donc les impôts vont augmenter, et cela pendant plusieurs années. Et ce ne sont pas seulement les classes moyennes qui vont être mis à contribution (comme c’est le cas traditionnellement) mais tous Guadeloupéens qui vont payer l’addition : riches comme pauvres. Actifs comme retraités.

En effet, il y a fort à parier que sont les impôts indirects qui vont augmenter. Ceux qui sont invisibles mais pas indolores.

Ces taxes sur la consommation*, il faut Guadeloupéens que vous appreniez à les connaitre ! même si le sujet est plutôt rébarbatif.

Ainsi, on pourra moins nous manipuler ! C’est d’abord l’Octroi de Mer Régional, qui est la principale recette fiscale de la région, son taux moyen est de 2,5% sur toutes les marchandises y compris sur certaines productions locales comme l’eau du robinet (1%). Les taux sont fixés par la Région est la totalité des recettes lui revient.

C’est ensuite la Taxe Spéciale sur la consommation des Carburants

TSC dont le taux est de 28 euros 090 l’hectolitre pour le Gazole

TSC dont le taux de 49 euros 937 l’hectolitre pour le Super

La taxe sur la consommation des carburants est répartie entre la Région, le département et les communes, mais c’est la région qui fixe les taux.

Il faut ajouter d’autres taxes, plus marginales, comme la taxe sur les cartes grises et la taxe d’embarquement des passagers (4,57 euros par personnes).

C’est là-dessus que les Guadeloupéens vont être matraqués, mais malheureusement, ils ne s’en rendront compte qu’après …les élections. Mais au moins le CIPPA aura prévenu.

Le Président du CIPPA

Alain PLAISIR

*Nous ne parlons que de taxes régionales.

Laisser un commentaire